Les mesures environnementales

C’est au moment de la construction du Pont de Normandie que l’on a véritablement pris conscience de l’importance d’une sauvegarde de l’environnement naturel de l’Estuaire.

L’Etat a ainsi décidé l’établissement de « mesures compensatoires » pour permettre des « initiatives écologiques ».

Les vasières

Les vasières sont un lieu de repos privilégié pour les oiseaux migrateurs qui y trouvent leur nourriture à marée basse (vers de vase, mollusque…). On y trouve aussi des poissons plats et des crevettes à marées hautes. Petit à petit, les vasières se comblent par dépôt continuel de sédiments et le développement de la végétation. Près de 80% d’entre elles ont disparu. Des travaux de réhabilitation ont permis de ralentir cette évolution.

Chevaux camarguais

Des chevaux camarguais ont été introduits entre les Pont de Tancarville et de Normandie pour pâturer la roselière.

Maison de la réserve

La Salle l'Avocette, installée sur le site du Pont de Normandie, est devenue le lieu d’information à caractère pédagogique sur l'Estuaire de la Seine. Cette salle est gérée par la Maison de l'Estuaire.

En plus de la présentation de l'Estuaire et de sa réserve naturelle, on peut y observer la vie de la faune en direct grâce à des caméras installées dans la réserve (sous le Pont de Normandie et sur l'ilôt du Ratier).

La Maison de l'Estuaire a un mission de gestion, d'étude et de suivi scientifique de la réserve de l'Estuaire.

Les membres de l’association organisent des visites guidées. Objectif : faire connaître et donner l’envie de protéger l’Estuaire.

Pour en savoir plus sur la Maison de l’Estuaire et ses visites

L’Estuaire, réserve naturelle

Une grande partie de l’Estuaire de la Seine est classée en réserve naturelle depuis 1997. La réserve naturelle de l'Estuaire de la Seine s'inscrit dans le réseau européen Natura 2000.

Comptant aujourd’hui quelques 8528 hectares, cet espace est un lieu privilégié de vie animale et végétale unique.

On y recense près de 250 espèces d’oiseaux différentes, dont certaines extrêmement rares :

  • L’avocette
  • La panure à moustaches
  • Le butor étoilé
© Patrick Boulen - Avocette
© Patrick Boulen - Panure à moustaches
© Patrick Boulen - Butor étoilé

Pour assurer le maintien de la diversité des milieux, un plan de gestion spécifique et adapté à l’Estuaire a été établi.

Avec le même souci de respect de cet environnement, les différentes activités humaines traditionnelles sont maintenues : agriculture, coupes des roseaux, chasse, pêche.

Ces pratiques, une fois adaptées, contribuent à l’entretien et à la préservation des milieux.